img

Randonnée en montagne sur le mont Mosor près de Split

/
13428 Views

Ce week-end nous avons fait l’expérience de la nature réelle, le dimanche nous sommes allés dîner avec nos amis australiens à 870 mètres d’altitude au refuge des alpinistes « Umberto Girometta” sur le mont Mosor derrière Split.

Le mont Mosor

Le mont Mosor appartient aux Alpes dinariques, il s’étend entre Split et Omis, le plus haut sommet en est le Veliki Kabal (1339 mètres). Cette montagne est connue surtout pour son club d’alpinistes très actif dont sont issus plusieurs personnes qui sont montés en haut de l’Everest.

Pour les habitants de Split une journée d’excursion sur le Mosor représente une tradition vieille de plus de 100 ans, mes collègues me parlent souvent de leurs randonnées sur le Mosor.

Ici vous pouvez voire le site principal de Mosor.

Notre excursion

Notre randonnée a débuté à Sitno Gornje (près de l’observatoire), qui est situé à environ 15 minutes en voiture de Split. On y arrive en voiture ou encore par le bus depuis Split qui amène directement au point de départ du sentier de randonnée ; là commence un sentier de muletier que vous pouvez suivre sur les deux premiers kilomètres, c’est au bout du sentier de muletier que le chemin de randonnée devient intéressant. A partir de ce point, nous avons dû suivre le sentier bien balisé longeant les falaises, pendant 20 minutes environ, jusqu’à ce que nous ayons atteint un plateau où notre ami australien Shane et son fils Akley nous attendaient.

Ensemble, nous avons continué jusqu’au refuge de montagne “Umberto Girometta” où Julie nous attendait. Bien sûr, nous avons dû nous arrêter pour dire bonjour à un âne sur le chemin. La randonnée depuis Gornje Sitno nous a pris exactement une heure, 20 minutes de plus que ce qu’indique le panneau au début du chemin, mais avec des enfants âgés de 6 et 9 ans, je pense que nous avons assez bien marché.

Les enfants étaient évidemment ravis de voir leur ami et son frère Akley Roklan. Comme ils avaient passé la nuit au refuge de montagne, ils connaissaient déjà bien le secteur, du coup ils ont pu commencer immédiatement à jouer et explorer ! Nous, les adultes, nous sommes restés en face du refuge où nous avons mangé un plat de « paštafažol », que je décrirais comme une sorte de soupe aux pâtes et haricots blancs, servis avec de la viande ou une saucisse. Mes collègues m’avaient chaleureusement recommandé d’essayer le Fažol du refuge « Umberto Girometta ». Ils avaient affirmé qu’il était excellent, je ne peux que le confirmer.


Après avoir terminé notre repas, nous avons inspecté le refuge, puis il était temps de retourner en arrière vers Split, nous avons pris le même chemin vers le bas, bien qu’il y ait deux autres possibilités, mais apparemment moins adaptées pour les enfants. La randonnée jusqu’au pied de la montagne nous a pris environ une heure, si bien qu’après 5 heures de marche, nous étions à nouveau rendu à notre point de départ.

[wp_vaccro_fr_ad_camp_1]

Des choses très intéressantes, que nous avons apprises ce jour-là :

1. Le refuge de montagne « Umberto Girometta » est tenu par le même homme depuis 1975, tous les samedi et dimanche, il sert à manger et à boire aux randonneurs ; l’âne que vous avez vu sur la photo ci-dessus, il l’utilise pour transporter les marchandises jusqu’au sommet de la montagne.
2. Vous pouvez y passer la nuit de samedi à dimanche, le prix est de 60 kunas par adulte, c’est gratuit pour les enfants. Il y a l’eau courante et de l’électricité et environ 80 lits disponibles.
3. A quelques centaines de mètres avant le refuge, on trouve un lieu approprié pour le camping.
4. Au départ du refuge, il y a une promenade de 4 heures vers le pic du Mosor « Veliki Kabal », vous pouvez accéder à certains des autres sommets en 1,5 à 2 heures.
5. Ne transportez pas de vélo, un gars tchèque a fait cela, il a dû le porter plus ou moins tout le chemin depuis Gornje Sitno.
6. Apportez des chaussures de randonnée réel et beaucoup d’eau potable.

En conclusion :

Notre randonnée sur le Mosor a été une expérience merveilleuse, avec  beaucoup d’air frais, nous avons tous réussi sans nous blesser, mais nous devons admettre que nous étions complètement crevés quand nous sommes arrivés à Split. Cependant nous avons tous convenu que ce ne serait pas notre dernière randonnée. Alors, qui sait ? peut-être trouverons-nous le temps pour un voyage au Parc national du Velebit ou à celui de Paklenica cette année !

  • Facebook
  • Twitter
  • Google+
  • Linkedin
  • Pinterest

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

It is main inner container footer text