img

Brac la partie intacte de l’île

/
24720 Views

Il y a quelque temps nous avons eu l’occasion de visiter l’île de Brač. Comme l’île est située juste en face de Split nous y sommes bien sûr allés très souvent, mais ce voyage était un peu différent puisque l’office de tourisme local avait eu la gentillesse de nous aider à trouver les endroits les plus intéressants à voir et à visiter dans le secteur de Selca.

Au sujet de Brac :

Avant que je ne commence à parler de notre voyage à Selca, voici d’abord quelques petites informations générales sur l’île. L’île de Brač est la 3e des plus grandes îles croates, avec ses 778 mètres le sommet de l’île (Vidova Gora) est le point le plus élevé de toutes les îles de l’Adriatique. Brač se trouve à environ 8 miles nautiques de Split, d’où partent plusieurs car-ferries quotidiens. A l’extrémité sud-est de l’île, Sumartin offre une liaison par ferry pour Makarska , on peut atteindre la ville de Bol sur la côte sud de l’île par catamaran depuis Split.

Brač a une population d’environ 12.000 personnes, la ville principale est Supetar, où accoste le ferry venant de Split. L’endroit le plus célèbre de l’île est la plage de Zlatni Rat (la corne d’or) à Bol, qui appartient au top 10 des plages de Croatie, Zlatni Rat est aussi connue pour être un paradis pour les véliplanchistes et les kite surfers.

[wp_vaccro_fr_ad_camp_1]

Les villes sur l’île de Brac :

Sur le flanc de l’île tourné vers la terre ferme (le nord) on trouve les villes suivantes : Sutivan, Supetar, Splitska, Postira,  Pučišća et Povlja. À l’extrémité occidentale de l’île, se trouve le village de pêcheurs de Milna, sur le côté sud de l’île Bol et sur la pointe du Sud-Est de l’île la commune de Selca, avec les villages de Sumartin, Novo Selo et Povlja.


La commune de Selca

L’agglomération principale de la commune de Selca est le village du même nom, situé sur une colline en terrasses cascadant vers la mer ; au-dessous de Selca, se trouve le bourg côtier de Sumartin, au Nord-Est de Selca la petite ville de la baie de Povlja constitue la limite de la commune. L’industrie principale du secteur de Selca est l’extraction de pierre de construction.

Notre voyage dans la commune de Selca – 1er jour :

Notre voyage a commencés à Split vendredi après-midi, où nous avons pris le ferry pour Supetar avec nos amis Heiko et Ivana (un couple allemand/croate). Le voyage en ferry qui prend environ 50 minutes coûte un peu plus de 4 euros pour les adultes, 2 euros pour les enfants et 22 euros pour une voiture

Bien arrivés à Supetar, nous avons continué notre voyage à travers l’île jusqu’à Selca ; le trajet en voiture nous a pris environ 40 minutes. A Selca, nous avons retrouvé Irena de l’office du tourisme local, elle nous a fait une petite visite guidée de Selca, où nous avons admiré entre autres les 13 statues disséminées dans le bourg et la belle église du centre-ville ; à l’intérieur de l’église il y a une statue du Christ par Ivan Mestrovic, qui l’a réalisée peu de temps après la Deuxième guerre mondiale à l’aide de cartouches d’arme à feu fondues (étant donné le manque de métal et d’argent, c’était la seule solution).

Après la visite nous avons continué en voiture vers Puntinak (la partie côtière de Selca) où se trouvait notre logement pour le week-end ; après une courte pause nous avons marché jusqu’au restaurant Bilin où le dîner nous attendait. Sur le menu il y avait du risotto noir, des escalopes à la Zagreb et la spécialité de maison, des spaghettis aux crevettes dans une sauce au Prosek (vin cuit local). Pour le dessert nous avons pris des crêpes au chocolat et des crèmes glacées qui ont bien sûr été plébiscitées par les enfants.

La nourriture était délicieuse, surtout la sauce au Prosek qui en était le point culminant, il faut vraiment la goûter ! Mais l’élément le plus intéressant (ou ce dont je vais me souvenir le plus) de ce restaurant est l’eau de vie (Rakija) maison qu’on nous a servi après le dîner. Laissez moi le dire comme ça : au cours de toutes les années passées en Croatie je dois avoir goûté à peu près 100 différentes eaux de vie  maison, cette Rakija, qui contient environ 15 herbes différentes, est la plus exceptionnelle que j’ai jamais essayé, son goût était très étrange, non qu’il ait été mauvais : il était juste indéfinissable !

Notre voyage dans la commune de Selca – 2e jour :

Le lendemain nous avons commencé avec un peu d’exercice, Irena avait pris des dispositions pour que nous prenions le petit-déjeuner à un endroit qui offre du tourisme vert, qui était supposé être situé à 1,5 km de marche de l’appartement. Bon, comme cela arrive en Croatie, 1 km ne fait pas 1000 mètres, mais souvent 2000-3000 mètres, du coup la montée au sommet de la colline sous le soleil brûlant était beaucoup plus dure que prévu, heureusement nous avons croisé un type dans un minibus qui a été très gentil de nous conduire sur environ la moitié du chemin et il est même venu nous reprendre quand nous avons dû repartir.

 Une fois arrivé sur le site de tourisme vert « Agro-turism », nous avons été récompensés par une vue stupéfiante sur la terre ferme et la Mer Adriatique ; notre hôte nous a servi un petit-déjeuner dalmate typique avec une spécialité de la maison – le carpaccio de poissons – fait de sardines crues marinées dans l’huile d’olive, le citron et l’ail, comme vous pouvez voir sur la photo ici Ida a beaucoup aimé.

Le gîte « Agro-turism » offre des couchages pour 6-8 personnes, une salle de bains et une cuisine, deux des lits étaient dans la petite maison en pierres, où le propriétaire dormait avec ses parents quand il était enfant. Donc si vous cherchez une expérience spéciale vous devriez envisager de loger à l’agro-gîte un jour ou deux. Comme ce n’est pas vraiment un endroit facile à trouver, vous pouvez contacter l’office du tourisme de Selca pour plus d’informations sur l’agro-gîte au-dessus de Sumartin.

A la fin de notre petit-déjeuner le chauffeur nous emmené voir une maison en pierre joliment rénovée dans le secteur. Ouaouh ! La maison est super agréable, le propriétaire a passé 5 ans à la restaurer, les détails en bois et en pierre sont étonnants, on voit bien qu’il aimait ce qu’il faisait. Le propriétaire nous a dit que ça lui prendrait normalement encore 5 ans avant que les finitions et tout l’extérieur soient finis !

Après avoir visité la maison, le chauffeur nous a ramené à nos voitures, donc nous avons enchaîné sur la partie suivante de notre programme qui était le déjeuner au restaurant “Stara Uljara” (le Vieux pressoir à olives) dans Povlja, notre hôte nous y a servi un mixed grill excellent. Le Konobar (serveur) nous a raconté l’histoire du pressoir à olives, qui était l’un des premiers en Dalmatie ; autrefois il était habituellement extrêmement actif puisque Brac comptait jadis presque 10 millions d’oliviers.

Le bourg de Povlja est situé dans une baie pittoresque. Comme je trouve tout ici très joli à regarder j’ai été un peu étonné d’entendre dire que la ville connaît malheureusement une diminution du nombre des touristes, principalement parce que le seul hôtel local a fermé il y a environ 7 ans.

Après le plaisir de ce déjeuner agréable, nous nous sommes rafraîchis en nous baignant dans la baie avant d’aller voir la basilique du VIe siècle

Un des points culminants de l’après-midi a été une visite chez “Teta Fany” (tante Fany) une dame âgée, qui produit des tisanes et une crème, basée sur 24 herbes différentes qu’elle trouve dans la nature. Fany commencé à s’occuper d’herbes médicinales quand son mari est tombé très malade et que les docteurs lui avaient diagnostiqué seulement quelques mois à vivre, alors Fany a commencé à lui servir sa tisane d’herbes, qui a apparemment eu un bon effet puisque son mari a vécu encore 3 ans et demi. Par le bouche à oreille des gens ont commencé à venir chez Fany pour acheter un peu de sa tisane d’herbes et de sa crème, au cours des années de plus en plus de monde de différents pays a utilisé ses produits à base d’herbes pour guérir toutes les sortes de maladies variées.

Dans le jardin de Fany il y a plus ou moins toutes les herbes qu’elle utilise pour ses produits, cela principalement montrer aux gens les différentes herbes ; pour ses produits elle n’utilise que des herbes sauvages

Après la visite chez Fany, nous sommes allés dans une carrière de pierre voir comment la pierre blanche célèbre de Brac est extraite, je dois admettre que je n’avais jamais pensé à la manière dont ce genre de chose était fait, donc c’était tout à fait fascinant d’écouter l’ouvrier expliquer comment ils coupent la pierre avec un câble métallique “sans fin” portant des diamants. D’abord ils coupent les côtés et l’arrière des bloc de 3 x 1,5 m, en dernier lieu ils poussent des cales sous le bloc avant qu’il ne cède finalement. Les blocs finis sont alors transportés sur un camion à chenilles énorme jusqu’à l’usine où ils sont coupés en morceaux.

Comme vous pouvez voir sur les images ici nous avons aussi visité l’usine. L’immense scie sur les premières photos tranche le bloc de pierre comme du pain, les tranches sont alors amenées vers la chaîne de production qui fait progressivement des morceaux de plus en plus petits, à la fin de la chaîne des plaques de taille standard (30 x 30 cm) sortent. Les plaques sont vraiment belles et comme elle coûtent 30 euros le m2 elles sont aussi abordables.

Le dernier point de programme du jour était une visite à une petite ferme agricole à l’extérieur de Selca. A notre arrivée nous avons été accueillis par une table pleine de produits faits maison, qui a incluait du Prsut, du fromage, du pain, des noix, des figues, du vin rouge, du jus de cerise, de la Rakija et du Prosek. Nous étions bien sûr invités à essayer autant que nous voulions, le plus génial a été quand les enfants et le fermier sont revenus avec des chèvres et que nous avons pu déguster du lait de chèvre frais !

Comme je n’aime aucun produit tiré des chèvres, je n’ai pas goûté le lait, mais les autres ont dit que c’était tout à fait bon. Le propriétaire nous a suggéré de revenir une autre fois pour goûter le « Red bull » de Selca – du lait de chèvre de froid de Selca mélangé avec du vin rouge, selon lui cela devrait être une boisson très puissante !

Nous avons terminé notre deuxième jour avec peu de bières et une part de pizza sur la place principale de Selca, où les gens du coin s’étaient réunis pour regarder la coupe du monde sur un écran géant.

Notre voyage dans la commune de Selca – 3e jour :

Le 3e jour a débuté avec un excellent petit-déjeuner au Restaurant TOP à Sumartin, au menu il y avait de l’omelette, une salade de concombres et tomates ainsi que du pain et diverses saucisses. Les enfants comme toujours sont allés explorer les alentours, soudain Ida nous a appelés et a dit qu’elle a trouvé quelque chose d’intéressant, regardez l’image ci-dessous et voyez si vous pouvez trouver ce qu’Ida a découvert ?

Après le petit-déjeuner, le service de bateau taxi local est venu nous chercher pour un trajet de 40 minutes de navigation vers une plage isolée ; là nous avons fait quelques heures de natation et de relaxation, comme vous pouvez le voir sur les images ci-dessous l’endroit était vraiment super. Sur cette plage isolée, nous avons rendu visite aussi à une famille locale qui a une petite maison juste à côté, pendant les mois d’été ils offrent des transferts en bateau depuis Sumartin jusqu’à la plage isolée, le voyage inclut le trajet sur mer aussi bien qu’un barbecue sur leur terrasse.

Après la baignade rafraîchissante, nous avons continué en arrière à Sumartin, en route “le chauffeur de taxi” nous a emmené dans quelques autres baies, où entre autres nous avons vu un endroit génial pour des randonnées de basse montagne.

Bien rentrés à Sumartin, nous avons fait un déjeuner tardif au restaurant Dalmatino, le restaurant a des tables sur un petit quai, étant donné le panorama qu’il y a de là il n’est pas étonnant que vous jouissez de la nourriture

Vers 16h00 nous étions prêts à retourner à Supetar après un week-end très excitant sur l’île de Brac, c’était vraiment un excellent séjour que l’office du tourisme avait préparé pour nous. Si notre petite histoire de voyage dans la commune de Selca, vous a encouragés à visiter ce secteur, contacter s’il vous plaît librement l’office du tourisme local pour des informations sur les sites que nous avons visités. Ci-dessous vous trouverez quelques recommandations générales et des informations de notre part, que nous pensons qu’il est bon de savoir avant l’arrivée.

TURISTIČKA ZAJEDNICA OPĆINE SELCA

Office du Tourisme de la commune de Selca

Tel/Fax: 00385 21 648 209

www.tzoselca.hr

(La page Web est actuellement en cours de restructuration, utilisez donc SVP l’adresse e-mail pour tout contact)

tzoselca@st.t-com.hr

Comment s’y rendre ?

  • Comme je l’ai dit plus haut, il y a deux connections par car ferries pour l’île de Brac
  • Split – Supetar (très fréquent)
  • Makarska – Sumartin

Le prix pour les deux ferries est le même ; si vous allez à Selca, il est plus simple de prendre le ferry depuis Makarska, en particulier durant les mois d’été où il peut y avoir beaucoup de monde sur l’île.

Vous devriez aller dans la commune de Selca :

  • Les gens qui veulent passer leurs vacances dans un environnement paisible
  • Les gens qui aiment la Nature et les promenades à vélo
  • Les familles avec de jeunes enfants

Informations et trucs utiles pour l’île de Brac / Selca :

  • Sur l’île, les prix pour la vie quotidienne sont d’environ 30 % supérieurs au continent, il est donc recommandé d’apporter les choses de 1e nécessité.
  • La commune de Selca est un endroit moins cher pour y passer quelques jours que par exemple Bol (qui est situé à seulement 25 minutes en voiture de Selca).
  • Il est fortement recommandé de venir en voiture, surtout si vous voulez explorer l’île.
  • L’offre pour la vie nocturne est limitée dans l’île, donc si vous avez des adolescents en âge de faire la fête, vous voudrez peut-être changer de destination.
  • Essayez un peu les produits locaux comme l’huile d’olive, sa qualité est remarquable.
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+
  • Linkedin
  • Pinterest

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

It is main inner container footer text